]]>

jeudi 30 octobre 2014

Du désencombrement

Dix mois sans bloguer, record explosé.
L'envie avait disparu.
Cet article, j'ai hésité à le publier, paraissant tel un cheveu sur la soupe. 

Pourquoi? Comment? Bizarre pour un billet de reprise.
Le titre me sembla évident lorsque j’observai mon espace de vie et que je le confrontai à mes valeurs et mon mode de vivre.
Le déménagement est en général l'occasion du grand débarras et du ménage. Je suis toujours dans le même quartier, mais pendant ces dix mois treize mois et demi, je n'avais plus vraiment mon petit chez moi. C'était le souk permanent.
Lorsque j'ai quitté la Réunion, je voyageai avec une quarantaine de kilos en soute. Aujourd'hui, il m'est impossible de caser ces onze années dans l'énorme valise qui les transportait. Normal. 
Tout ces objets plus ou moins utiles, plus ou moins utilisés...Je ressens le besoin de trier, ranger, recycler, donner et jeter : faire le ménage chez soi pour le faire aussi en soi. Chez moi, ce besoin est cyclique.
A vrai dire, cela fera trois ans que j'ai commencé le désencombrement : ma cuisine, ma trousse de toilette et ma salle de bain connaissent un désengorgement. Elles sont encore loin d'être parfaites, mais le cheminement vers davantage de minimalisme se poursuit.
Alors bien sûr, comme d'autres avant moi, je ne recherche pas la perfection, ni ne me place en tant que moralisatrice. Chacun vit sa vie comme il l'entend, construit son bonheur à sa façon, selon ses moyens, envies et valeurs.

Qu'est-ce qui m'a menée à cette considération et cette position? Pourquoi?
C'est au fil du temps, après lecture de nombreux blogs divers et variés et certaines rencontres (Emy, Dr Carter entre autres) que la réflexion s'installe et suit son bonhomme de chemin. 
Je crois aussi que mon besoin  la nécessité absolue de prendre soin de moi à cette période là de ma vie a fait germer les prémisses de ce que je suis et tends à être.
Cette entreprise est donc pour moi, mon porte-monnaie, ma santé, pour être en accord avec ce que je suis et veux être.
Prochaine étape, lire plus sérieusement des ouvrages sur le thème de la décroissance et de la simplicité volontaire.

Concrètement, il se passe quoi? Je deviens une no life ermite hippie coupée du monde et de la réalité?
Alors bien sûr, j'aurais pu établir tout un programme, le suivre et le partager ou pas ici, mais j'aime prendre le temps - pas trop quand même - pour réussir ce que j'entreprends.
Et puis il y a tant de choses à changer! Un mois, c'est trop court, d'autant plus que pour adopter certains comportements et changer des habitudes, il faut y aller à tâtons, tester et enfin choisir ce qui nous convient le mieux. En somme, consommer de manière plus réfléchie, donc plus raisonnée. Consommer responsable.
Comme on dit chez nous : ti lamp' ti lamp' (Doucement mais sûrement).


Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 29 décembre 2013

Bilan et résolutions 2013

Premier bouquet depuis trois ans et demi, première orchidée reçue
Première St-Valentin depuis très longtemps
Première fois à Pau, Espelette, San Sebastian (Donostia en basque)
Premier D.I.U
Première fois aux journées particulières
Première fois au musée Guimet
Premier carré plongeant
Première charlotte
Premier cours de chinois depuis trop longtemps
Première fois chez Bioburger (celui du 9ème), Tien Hiang, Pierre Sang in Oberkampf, Dawa, Le village épicerie fine, Mamie gâteaux, Coutume café, Caféothèque, Mary Gelateria, Le loir dans la théière, Café Ginger, le brunch de Soya, le brunch de Les Parigots, Le pain quotidien, le brunch du Publicis Drugstore, et tellement d'autres que j'omets
Premier Noël où je suis aux fourneaux 

Les résolutions? 
Les mêmes que l'an dernier, rester en bonne santé : plus de sérénité, meilleur sommeil, meilleure gestion des angoisses et du stress, adopter la positive attitude et garder la rage de vaincre...(c'est pas gagné!)
Et vous? Vos résolutions? 

Rendez-vous sur Hellocoton !